L’équilibre acido-basique

March 14, 2017 par neoweb0
mobilis-corpus-équilibre-acido-basique-500x420.jpg

Vous êtes-vous demandé pourquoi on vous a toujours dit qu’il fallait manger vos légumes?

Eh bien, voici une piste de réponse…

En naturopathie, l’équilibre acido-basique est un paramètre fondamental. Cet équilibre est régulé grâce à l’alimentation, à la qualité et à la quantité de boissons, à la respiration, à la transpiration, à l’activité physique et à l’état psycho-émotionnel.

Selon les données actuelles, il est clair que le régime alimentaire dans les sociétés occidentales est trop acidifiant. Dans nos sociétés modernes, la tendance s’accentue à tel point que l’acidose chronique modérée concerne presque tout le monde. Cependant, il ne faut pas confondre avec l’acidose métabolique aigüe, un trouble grave lié à la baisse du pH sanguin à moins de 7,4.

Une trop grande consommation d’aliments acidifiants (viande, sucre, féculents, café, alcool) combinée à une trop faible consommation d’aliments alcalinisants (fruits, légumes, noix et graines) génère de l’acidose chronique de niveau modéré. Pour neutraliser cet excès
d’acide, l’organisme doit puiser dans ses propres réserves de minéraux alcalins. Les os représentent la plus grande réserve alcaline de l’organisme, mais on en trouve aussi dans les dents. L’acidose peut également entraîner beaucoup de fatigue, car un environnement
acide entrave la production d’énergie des cellules du corps. L’acidose diminue également les réserves d’oxygène disponible pour le fonctionnement des cellules, ce qui nuit à leur régénération et cause la croissance de micro-organismes pathogènes. Aussi, l’acidose crée
un sol fertile pour l’inflammation, ce qui pourrait mener à de nombreux problèmes de santé, tels que :

  • Ostéoporose
  • Rhumatisme, goutte
  • Sciatique, hernie discale
  • Arthrite, arthrose
  • Varices, Eczéma, problèmes cutanés
  • Aphtes, Herpès
  • Inflammation des gencives
  • Rhume, grippe, angine
  • Fissure aux coins des lèvres
  • Caries dentaires
  • Bronchite, sinusite, otite
  • Reflux gastriques acides
  • Brûlures d’estomac, ulcère
  • Brûlures rectales
  • Calculs rénaux et vésiculairez
  • Frilosité, Nervosité, Dépression, manque d’énergie
  • Fatigue constante
  • Crampes (membres lourds)
  • Difficulté de récupération suite à l’effort
  • Maux de tête, migraine

Malheureusement, la plupart des aliments que nous mangeons sont soit acidifiants, soit incompatibles et provocateurs de fermentation ou de putréfaction, elles-mêmes source d’acidification et d’intoxication! Connaître les éléments favorisant l’équilibre acido-basique
est indispensable pour remédier à l’acidose chronique de niveau modéré. Bref, rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme augmenterait l’énergie et la vitalité. Il est important de comprendre que nous ne parlons pas d’acide dans l’estomac ou du pH de l’estomac. Nous parlons du pH des fluides du corps et des tissus, ce qui est totalement différent.

En général, fruits, légumes, fines herbes et graines sont considérés comme les aliments les plus alcalinisants, tandis que sucres, céréales, produits laitiers, viandes et légumineuses se retrouvent parmi les groupes d’aliments les plus acidifiants.

Par conséquent, vous aurez deviné qu’il s’agit donc simplement de modérer la consommation des aliments jugés acidifiants et de favoriser la consommation d’aliments alcalinisants. Voici quelques suggestions d’aliments, classés de manière simplifiée :

Fruits : Bananes, pommes, poires, pêches, dattes et autres fruits sucrés sont moins acidifiants que les fruits au goût sûr comme les canneberges, les kiwis et les agrumes, hormis les citrons. Les jus de fruits sont souvent trop concentrés en sucre et devraient être
consommés modérément.

Légumes : De tous les aliments, seuls les légumes feuillus ou colorés sont véritablement alcalinisants. Brocoli, épinards, kale, haricots et germinations figurent parmi les meilleurs exemples.

Noix et graines : Les graines sont en général plus alcalinisantes que les noix. Mais, selon plusieurs sources, l’amande serait plutôt alcalinisante, suivie de la noix du Brésil et de la noix de coco. Fait intéressant, les noix germées gagnent en minéraux et donc, en potentiel
alcalinisant.
Céréales : Les farines raffinées dans les aliments transformés sont très présentes sur le marché. Choisissez plutôt des aliments préparés avec des céréales et des farines complètes, qui sont plus riches en minéraux. Cela fera une grosse différence pour votre
équilibre acido-basique.

Viandes et légumineuses : On dit que les protéines sont acidifiantes. Il est vrai que la production d’énergie par le corps à partir de protéines produit beaucoup d’acide urique. La nuance est que les protéines ne deviennent une source particulièrement importante d’acidité que lorsqu’elles constituent une forte proportion de nos sources d’énergie quotidiennes, au delà d’un gramme par kilo de poids corporel. Notez que les protéines des viandes renferment davantage de soufre que les protéines végétales, ce qui en font une source
d’acide sulfurique plus importante.

Produits laitiers : Consommez-les avec modération, si vous avez tendance à souffrir d’acidité. Le yogourt et les fromages durs, surtout ceux qui sont vieillis, comptent parmi les aliments les plus acidifiants. Par comparaison, le petit-lait est davantage alcalinisant.
Sucres : Les sucres sont des aliments très acidifiants, car une partie des glucides se change en acide lactique dans l’organisme. Quant aux sucres raffinés, ils sont une des pires sources d’acidité. Fuyez-les comme la peste! Fallait-il une autre raison pour mettre les
boissons gazeuses au rancart ?

Infusions : Certaines plantes sont plus riches en minéraux, comme l’avoine, l’ortie, le trèfle rouge ou la prêle. Préparées sous forme de tisanes, elles peuvent constituer un apport significatif en minéraux et remplacer avantageusement le thé ou le café. Les boissons
stimulantes sont en effet une source de stress pour le système nerveux et, de plus, elles sont fortement diurétiques, ce qui favorise l’excrétion des minéraux. Les infusions d’herbes purifiantes et toniques des reins peuvent aussi aider l’organisme à éliminer les acides, par exemple la fleur de sureau, le pissenlit ou l’ortie.

Le rôle clé de la respiration

Notre manière de respirer est étroitement liée à notre état psychologique et tout cela a un impact majeur sur notre équilibre acido-basique.
Ne sous-estimez pas l’effet de quelques respirations profondes sur votre taux d’acidité, qui peut être infléchi à la baisse en quelques instants de relaxation. C’est pour cela qu’un sommeil adéquat est également crucial.

Quelques conseils de base

Surveillez votre pH urinaire à l’aide de bandelettes de pH Rectifier votre alimentation. Manger davantage de légumes foncés et feuillus ainsi que
des fruits, éviter les sucres et les céréales raffinés, les excès de stimulants, de protéines ou d’alcool.

Pratiquer une activité physique régulièrement. Le corps se débarrasse des acides superflus de deux façons différentes : par les poumons et par les reins. La marche au grand air ou l’exercice physique tel que la bicyclette, la natation (toutefois sans surmenage), qui active le métabolisme et accélère le rythme respiratoire, augmente l’élimination des acides.

Boire une bonne qualité d’eau ainsi qu’une bonne quantité, soit 1,5 à 2 litres d’eau par jour, afin de stimuler la fonction d’élimination des acides par les reins.

Apprendre à mieux gérer son stress (loisirs en plein air, massages, relaxation, méditation, etc.)

Ne reste plus qu’à respirer par le nez et à prendre la vie du bon côté!

Kathy Wanner, n.d.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


À propos de Mobilis Corpus

Depuis plus de 20 ans, une équipe de Masso-kinésithérapeutes, Ostéopathes, Kinésiologues et professeurs yoga/pilates mettent leurs compétences en commun pour résoudre rapidement les maux qui vous affligent

Le blogue

La clinique

Mobilis Corpus est une clinique multidisciplinaire qui traite vos douleurs. Elle profite d’une équipe de thérapeutes qualifiés qui, pour maximiser la qualité du service, travaillent en concertation. Vous êtes ainsi assurés de recevoir un traitement adapté à vos besoins. Nous garantissons des traitements rapides et efficaces !

Tous droits réservés 2017